L'ECHO

Florica Prevenda: les ombres du présent
Colette Bertot | 14 Juin, 2004

Troisiéme volet d'une série relative au questionnement humain à l'Arthus Gallery.

Les oeuvres de l'artiste Florica Prevenda,Roumaine vivant et travaillant à Bucarest, qui y sont actuellement exposées, ne manquent ni d'intérét ni de sensibilité comme si elle transmettait par le biais d'un travail méticuleux toute la poésie d'une nation que l'histoire n'a pas épargnée!
"Les ombres du present" succédent à deux autres séries de questionnement sur la condition humaine. C'est le privilége de l'artiste que de pouvoir formuler,comme bon lui semble, les fantasmes qui le traudent.Ceux de Prevenda constituent une succession de personnages sans visages-mi-abstraits,mi-figuratifs-exprimant sa perception toute personnelle du corps humain construit à coup de pièces rapportées, collées, juxtaposé parfois couvertes d'inscriptions qui se voudraient explicatives ou zébrées de chiffres sagement alignés comme autant de calculs mentaux compliqués. Les multiples matériaux utilisés par l'artiste (papier, textile, carton, toile, photos) stratifiés en couches diverses et rejointoyé par des touches de peinture s'articulent autour de formrs humaines dont on dirait qu'elles sont des patins ou des costumes vide.
Mais l'image ne s'arete pas à la représentation de forme. L'enveloppe de nos étranges personages est trouée de fenetres , tantot tournées sur la profondeur d'un vide interiéur qui hésite a livrer ses secrets,tantot ouvertes sur le monde , un monde scruté par des yeux inquiets ou par depetites photos de visages encadrés de structures géometriques.
Des mains aux doigts largement ouvert cherchent à trouver. Communiquer n'est pas simple...
En poussent plus avant la réflexion, on verrait bien un petitcoté psy, forcément difficile à décrypter,dans ce souci d'équilibre précaire entre le monde intérieur et le monde extérieur du sujet.
Mai allez savoir Prevenda est artiste et son savoir faire ravit l'oeil. Qu'importe si ses toiles semblent vouloir délivrer un message,elles sont avant tout un joli entracls de matières, de coups de pinceaux et de coloris neutres vagabondant d'épaiseur en aplats, de pliages en decoupes.
Le sujet est répetitif, on en convient,mais il change d'apparence avec virtuosité."Les ombres du present" posent des questions, ne donnent pas de réponse...C'est ce qui en fait le charme!...